Comme tout voyage digne de ce nom, l’aventure était au centre de notre périple !
On vous raconte nos galères au Laos...

 Je tiens à préciser que ce pays est vraiment surprenant et magnifique, les laotiens sont adorables et la nourriture délicieuse…Mais voilà, parfois la chance n’est juste pas avec toi et se fût particulièrement notre cas dans ce beau pays asiatique.

Article: Mes 10 incontournables au Laos

  • Galère 1: Notre arrivée chaotique

Commençons par le commencement, nous arrivions de Bangkok via Laos Airlines. Rien à signaler pendant le vol à part qu’il n’y a qu’une dizaine de personnes dans l’avion… Premier incident : le pilote ne sait clairement pas atterrir et on peut sentir l’avion pencher d’un côté puis de l’autre violemment … Panique à bord !

laos airlines

 
  • Galère 2: Le super photographe à la réserve d’éléphants

Après négociation, Drew accepte de se rendre avec moi à la réserve d’éléphants pour la matinée. En arrivant, on voit bien que les animaux ne sont pas bien traités… Les balades se font à la chaine par petits groupes, elles sont lentes et ont lieu sur une courte distance, vraiment rien d’exceptionnel… Je tiens quand même à garder des souvenirs de cette nouvelle expérience et j’accepte la proposition du guide-photographe de prendre quelques clichés de nous… Les photos se passent de commentaires, je vous laisse apprécier son talent pour le cadrage !!!

récit de nos galères au laos

Récit de nos galères au laos 

  • Galères 3: Le VIP bus Luang Prabang –Vientiane qui n’a rien de VIP

C’est le moment de partir vers la prochaine ville, la capitale du Laos : Vientiane. On se rend à l’endroit indiqué pour réserver notre bus de nuit, on opte pour la formule VIP bus sachant que le trajet est de 9h30-10h avec toilettes, clim et snack… Arrivés à la station de bus le soir prévu … Suuuuurprise ! Il n’y a pas de toilettes, la clim ne fonctionne pas or on ne peut pas ouvrir les vitres, le bus pue le vomi et les sièges sont en mauvais état. Le canal servira donc de toilette pendant le trajet quand le chauffeur décide de s’arrêter, heuuu clairement non ! Seuls les locaux y vont, s’exposant donc à tous ceux restés dans le bus. A un moment Drew réussi à ouvrir le hublot au plafond pour nous permettre de respirer et donc de supporter ces heures interminables... Sauf qu’une fois dans les montagnes, la vitre de ce fameux hublot part avec le vent glacial qui commence à nous geler ! Bref, nous voilà arrivés à Vientiane vers 6h du matin après cette horrible nuit. Très jolie ville!

temples à vientiane
 
temples au laos 
  • Galère 4: La location de scooter, encore un pneu crevé !

Je passerai sur les tests de scooter avant d’en avoir un avec des poignées entières et les freins qui fonctionnent…se perdre en scooter au laos/asie du sud estLa première crevaison a eu lieu en plein Vientiane et Drew a pu trouver des jeunes pour réparer le pneu rapidement.

 La deuxième fois nous étions partis loin de Pakse à la recherche d’un temple, sur le retour, pas de chance encore un pneu crevé ! Pas de panique, de là où on se trouve on voit la station service…sauf qu’une fois là bas, rien pour nous aider. On nous dirige vers une petite cabane pas loin où un homme rafistole notre pneu pendant environ 45min, Drew le nomma Papi Johnson ! On en profite pour déguster au petit marché des bananes fruits au BBQ, un vrai délice !

Photo du garage de Papi Johnson ci dessous!

garage pour les scooters au laos

 

  • Galère 5: Se perdre en pleine campagne

    Se perdre fait partie de notre quotidien en voyage puisque nous ne prenons jamais de GPS, mais en plus avec un scooter…impossible ! Comme d’habitude je tiens la carte et donne les indications à Drew.

Se perdre au Laos : épisode N°1

Visite des petits villages autour de Vientiane pour trouver le parc des Bouddhas. Vu qu’on ne peut communiquer avec les locaux on s’aide de gestes et d’une photo du parc en essayant de prononcer le nom… On nous dirige dans tous les sens, on ne sait plus où aller, qui écouter, il fait chaud, chaque passage de voiture crée un nuage de poussière, on n’y voit plus rien et surtout nos vêtements ont changé de couleur avec la saleté. Après plus d’1h à tourner dans le secteur, on se rend compte qu’on était passé devant mais à ce moment là c’est un camion qui avait formé le nuage de poussière! On avait complètement fait abstraction de la pancarte !!! Grrrr, au moins çà valait le détour et on a pu apprécier un Laos plus authentique que dans les endroits touristiques.

se perdre au laos en scooterse perdre dans la campagne à vientianebuddha parc à vientianebuddha parc à vientiane

Se perdre au Laos : épisode N°2

Cette fois c’est un temple que l’on recherche à environ 1H30-2H. Encore munis d’une carte, on suit la routeperdue en asie indiquée par les locaux et on s’assure de notre itinéraire toutes les 20min auprès des passants. Pendant 1h tout se passe bien mais à un moment, on nous dit que l’entrée était avant et sur la carte il y a un schéma qui ressemble à un pont… Pas de soucis, quelques kilomètres à rebrousser, 10min et nous voilà au niveau du soi-disant pont…Sauf qu’on ne le voit nul part et les habitants ont l’air de nous indiquer un chemin, mais à part le fleuve…rien… On comprend au bout de quelques minutes qu’il s’agit d’un « ferry »... En réalité une planche de bois fixée sur 2 pirogues qui nous amènera sur l’autre rive avec notre scooter. On trouvera finalement ce temple au bout de 2H30…

ferry au laos/ scooter/fleuve/pakseprendre le ferry au laosrécit de nos galères au laosferry au laos /asie du sud est

Estomac fragile... Oubliez le marché de Pakse!

Entre les poissons frais, la viande sanguinolente et les crapauds vivants... C'est à vous de voir!


marché de pakse/ crapauds marché de pakse/ crapauds

  • Galère 6:Vol Pakse-Bangkok ou comment frôler la mort…

Juste à l’intitulé de ce paragraphe, vous comprenez que je vous déconseille fortement la compagnie Laos Airlines. La journée commence donc très tôt avec un vol à 7h du matin Pakse-Bangkok et une escale de 20min. Déjà à l’allure de l’avion, il y a de quoi se poser des questions… Pneus mal gonflés, peinture approximative, porte minuscule même pour moi qui ne mesure qu’1m63 !!! Première tentative de décollage…échec ! Deuxième tentative, çà tremble de partout, tous les passagers se regardent, aucun d’entre nous ose être le relou qui arrêtera l’avion parce qu’il a peur…Au final on décolle à la troisième tentative, je vous dit pas l’angoisse pendant le vol !

A la descente de l’avion pour l’escale, Drew reçoit des projections de kérosène dans l’œil et on nous annonce une escale de 4h car l’avion avec lequel on vient d’atterrir est hors service !!!! A travers la vitre on voit les pilotes faire des tentatives de décollage, rien à faire… Je pense qu’on a tous échappé au pire ce jour là, mais il faut encore prendre un avion pour rejoindre Bangkok. Heureusement que j’avais réservé 3h au spa à notre arrivée pour enlever les tensions! Depuis, j’ai peur de l’avion… Pas pratique pour une globe trotteuse !   

escale à l'aéroport laos

 

Le Laos c'est aussi plein de bons souvenirs...

Des cascades magnifiques, de délicieux  plats et BBQ, des locaux qui nous offrent des bières, de beaux hôtels, des paysages authentiques, une infinité de temples, de belles aventures et rencontres!

 

Rédigé par Ely

Write A Comment