Que faire à la Dominique?

La Dominique est l’île située juste au nord de la Martinique, accessible en bateau en moins de deux heures et en avion en trente minutes, elle saura combler les amoureux de la nature. L’île aux 365 rivières, la plus verte de la Caraïbe, souffre un peu d’un manque de notoriété bien que ce soit une petite merveille.

Le territoire Kalinago

Descendants directs des premiers habitants de l’île, la Dominique est une des rares îles de la caraïbe à avoir encore une population amérindienne n’ayant pas été décimée par les colons. Vous pouvez visiter leur territoire sur la côte atlantique et profiter pour acheter de l’artisanat.

Les rivières et les chutes d’eau

365 rivières une pour chaque jour de l’année… Dans son inextricable forêt vous trouverez de nombreux cours d’eau, rivières et somptueuses chutes d’eau.

– Les rivières :
L’Indian River située au nord de l’île à l’entrée de Portsmouth, cette rivière est bordée de mangles rivières majestueux. Plusieurs guides vous proposent une remontée en bateau moyennant 30 Caribbean Dollar.
La White River nom tiré de la couleur blanche de son eau est située au sud et dispose d’un grand bassin rapidement accessible où l’on trouve une corde, idéal pour des plongeons improvisés.
Chaudiere Pool : Un splendide bassin situé dans les hauteurs de l’Hampstead River, la marche commence dans le village de Bense. Il faut traverser la première rivière pour arriver au bassin
Titou Gorge: Est une magnifique rivière qui coule entre deux falaises un peu semblable aux Gorges de la Falaise en Martinique. C’est le point de départ de la marche pour la Valley of Desolation.

– Les chutes d’eau
Victoria Falls : une magnifique chute d’eau de 50 mètres de haut accessible après 30 min de remontée de rivière avec ou sans guide (50 Caribbean Dollar négociable pour le Guide « Jojo » que vous trouverez sur la route menant à la rivière).
Trafalgar Falls (5,50 Caribbean Dollar) une des chutes d’eau les plus connues de l’île, composée de plusieurs cascades arrivant sur d’énormes blocs de roches. C’est l’une des plus visitées de l’île. En contrebas vous trouverez plusieurs mini bassins à différentes températures où vous pourrez vous baigner.
Emerald Pool : Située sur le site protégé de l’UNESCO de Morne Trois-Piton National Park après une courte marche on accède à cet endroit paradisiaque : une petite chute d’eau se jetant dans une eau transparente et une végétation dense laissant passer quelques rayons de soleil. Le contraste est bluffant.
Sari-Sari Falls : Située sur la côte est de l’île près du village de La Plaine c’est une magnifique chute d’eau qui rappelle beaucoup Victoria.
Jacko Falls: Se trouve au centre de l’île non loin de Emerald Pool, elle lui ressemble beaucoup.
Salton Waterfalls (5$ US ): Egalement au centre de l’île non loin de la précédente elle se compose de 7 cascades.

Les trails, treks et marches

Morne Diablotin: Le plus haut sommet de l’île permet d’admirer la flore et la faune avec notamment le fameux perroquet visible sur le drapeau de l’île.
The Valley Of Desolation (50$ EC)  : Une zone spectaculaire de sources au souffre (sulphur springs), piscines chaudes et mini geysers vous emmènent jusqu’au Boiling Lake. La plupart de la végétation a été détruite d’où le nom… Les couleurs sont somptueuses..
Boiling Lake (50$ EC) : C’est le plus grand lac bouillant du monde (70 mètres), il ressemble à un grand chaudron avec une eau grisâtre pleine de vapeur. C’est le site plus réputé de l’île! La montée passe par plusieurs cours d’eau chaud et froid où l’on peut se baigner. Plusieurs itinéraires sont envisageables, le plus connu part du village de Laudats (3-4 hours).
Soufriere Sulphur Spring : elle ressemble à une petite Valley of Desolation.

Le littoral

Bien que les plages de l’île ne soit pas les plus belles que l’on puisse trouver dans la caraïbe, vous trouverez tout de même de nombreux spots idylliques sur le littoral de la Dominique. Par exemple plusieurs scènes du film Pirate des caraïbes y ont été tournées et vous pouvez visiter ces lieux facilement reconnaissables grâce à la signalisation avec notamment la plage de Batibou.
Glassé : Piscines naturelles faîtes dans la pierre au bord de l’océan. Le sentier commence près du village de Boetica et dure une heure. Faune atypique le long du chemin.
Wavine Cyrique : Plage déserte située sur la côte atlantique où tombe une chute d’eau. Le chemin pour s’y rendre est périlleux ! Il faut descendre la falaise à l’aide de corde et échelle de corde. A faire à marée basse.

La plongée sous-marine

La Dominique est très réputée pour cette activité. Elle offre de nombreux spots intéressants qui font sa renommée dans le milieu.

Combien de temps partir ?

Une semaine à deux semaines. Il y a beaucoup de choses à faire sur cette île.

Quand partir ?

Pas de moment à privilégier. Evitez la saison cyclonique (Juillet-Octobre)

Où se loger ?

Les principaux logements se trouvent sur Roseau (où se trouve le port) ou Marigot (où se trouve l’aéroport).

Les formalités?

Pour un séjour de – de 15 jours la carte d’identité suffit sinon prévoir un passeport.

Où se nourrir ?

Vous trouverez beaucoup de restaurants et de vendeurs de poulet le long de la route c’est délicieux et pas cher !

Quel budget ?

Billet A/R au départ de Fort-de-France dès 90€. Entre 5 et 8€ pour se nourrir. On trouve des hébergements à partir de 30€/nuit.

Quel événement à ne pas manquer ?

Creole Festival

Quelle monnaie prendre ?

Us dollar ou Caribbean dollar

Quel transport ?

Vous pouvez louer une voiture ou faire du stop. En effet vous serez surpris de voir que la plupart des dominiquais  font du stop, c’est culturel, n’ayez donc aucune crainte. Les gens s’arrêtent généralement dès qu’ils ont de la place c’est également l’occasion d’échanger avec eux.

Les routes sont vétustes à part dans les grandes villes. La conduite la-bas est sportive.

Voyager avec bébé

La Dominique est une île très sure et les dominiquais sont très avenants. Vous pouvez y aller avec votre bébé sans crainte.

Write A Comment