Véhicule : Nissan Micra
Distance : 1100 Km
Durée du road trip: 5 jours
Type de route : Principalement nationale et départementale (littoral)

roas trip en tasmanie
Ian Rolfe photography

A l’arrivée d’Ely en Australie, nous avons décidé de faire une petite escapade en Tasmanie. Une île sublime située au sud de l’Australie, encore préservée d’une urbanisation de masse. Nous sommes donc partis début octobre pour une semaine en Road Trip. Nous n’avions rien booké si ce n’est la voiture. Départ de Melbourne en catastrophe car nous revenions de la Great Ocean Road où nous avions pris du retard. On arriva à temps pour notre vol de 20h30, arrivée prévue à 21h45…

Une fois à l’aéroport, on récupère notre petite micra dans un parfait état mais effectivement elle est minuscule. Notre plan était de dormir dans la voiture et d’utiliser les douches des campings et plages pour se doucher. Sauf qu’à cette période c’est la fin de l’hiver et comme je l’ai dis c’est au sud de l’Australie qui est déjà au sud du monde lol…. Je vous laisse imaginer les températures!

Ce soir là nous avions décidé de dormir près d’un spot de surf que je voulais absolument voir, Shipstern Bluff, un spot très réputé dans le milieu du surf. Ce que je ne savais pas c’est qu’il était dans le fin fond d’une forêt avec peu de panneaux sur la route. De plus ce spot se trouve à 120 km de Hobart, la capitale…Nous avons donc passé la nuit dans un petit camping vide à l’entrée de la forêt. Pour rajouter du piment il y avait une tempête prévue au programme: éclairs, bourrasques, pluie… Bref la voiture bougeait beaucoup avec le vent, dur de dormir avec ce froid ardu et nous n’avions pas prévu de vêtements pour une température aussi basse(4-5°). Ouf, le soleil se lève déjà et la tempête passe. C’est parti on part à la recherche du fameux spot, il faut traverser une forêt dense et très humide après une nuit d’averse. On arrive après 30 min sur la falaise surplombant la vague.

C’est magnifique, il n’y a personne à l’eau, la vague ne marche pas trop. Ca ne vaut pas le coup d’y aller dans cette eau glaciale. On retourne à la voiture et on continue notre trip en passant par le littoral, pas vraiment d’itinéraire défini… On s’arrête où on veut et on prend les chemins qui nous appellent. La côte est sublime et l’eau d’un bleu perçant qui vous donne envie malgré le froid. Dans une crique, on aperçoit des orques dans les vagues. On s’arrête dans un petit resto en bord de route pour prendre le petit dej, pancakes, mapple syrup… Miam ! Ensuite on se dirige vers Remarkable Cave, après avoir tourné un peu on arrive à l’entrée, le panneau affiche 30 min de marche ça prend en faite 5min… Le lieu est sympa mais vaut mieux y aller à marée basse afin de pouvoir descendre dans la cave.

Après la première nuit chaotique, on décide de se faire un petit plaisir pour cette nuit en dormant dans une auberge, au chaud. On repart tôt le lendemain, pour profiter de la journée et on s’arrête dans la ville de Swansea, assez typique en bord de mer.

Etape suivante le Freyssinet National Park, connu mondialement pour Coles Bay et Wineglass Bay, une baie magnifique de sable blanc avec une eau turquoise située en pleine réserve. Ca vaut le coup ! Il y a une marche de 30min pour y arriver, sur la route un point de vue offre une vision imprenable. L’endroit est fréquenté par des wallabys (kangourou nain) assez dociles. A part Coles et Wineglass la réserve offre plusieurs petites baies et plages authentiques(telle que Hazards Beach) et préservées de tout. L’eau est claire, le sable est propre, les arbres intacts…Un lieu pur ! L’entrée du parc n’est pas gratuite, comptez 24AUD definitely worth it ! Après cette journée fantastique, nous avons continué à longer la côte en prenant les entrées qui nous inspiraient comme de vrais explorateurs. La nuit commence à tomber au bord de la route il y a une faune très riche, nous avons d’ailleurs failli percuter des kangourous à plusieurs reprises.

Nous nous sommes dirigés vers Bicheno une petite ville littorale qui dispose aussi d’une plage magnifique on se croirait vraiment sur une île de la caraïbe ici, la température en moins lol. Je ne pus résister, je me sentais obligé de rentrer à l’eau, pour ma patrie… Pourquoi personne ne rentre dans cette eau ? Question rhétorique ! Après 3 orteils dans l’eau je comprends mieux, l’eau doit être à 12°, Ely me regarde et rigole, je ne peux pas reculer je marche pour avoir l’eau jusqu’à la taille avec un passage à un niveau crucial que tous les hommes connaissent, je plonge pour aller jusqu’au bout et ressort en courant ! LOL j’ai l’impression d’avoir pris un bain nordique. On repart au grès du vent, de vastes étendues de plaines, brusquement de nouvelles criques, une forêt… La diversité est éloquente. Nous avons poursuivi notre route par la côte jusqu’à Binalong Bay et la Bay of Fires… Deux lieux magnifiques à ne pas manquer… Nous avons ensuite quitté la côte et poursuivi à Deloraine une petite ville à l’intérieur des terres, où passe une rivière, fait important cette ville a les meilleures pizzas du monde !!!!! Après avoir récupéré notre pizza, nous avons dormi dans un camping le long de cette rivière ce qui ne fût pas pertinent, la température à chuté dans la nuit nous obligeant à mettre le chauffage dans la voiture. Le cadre était cependant idyllique, une impression d’être hors du temps.

L’étape suivante… Cradle Mountain! Une montagne majestueuse s’élevant au nord-est de l’île, paysage chaotique et mystique digne du seigneur des anneaux. La montagne est située dans un parc naturel immense, nous avons décidé de dormir là-bas dans une petite auberge rustique en bois en pleine forêt. Nous sommes arrivés de nuit et pendant qu’on débarrassait la voiture on a vu une grosse masse se diriger vers nous pas très haut mais très large un genre de gros cochon d’inde, je décide de le poursuivre et il accélère c’était un wombat ! Etrange cet animal lol pas de doutes on est bien en Tasmanie. La faune ici est beaucoup plus concentrée qu’en Australie. Ce soir le temps est à la tempête, après une nuit au chaud avec des trombes d’eau qui viennent s’écraser contre la vitre et le vent qui souffle fort. Le lendemain le ciel reste gris mais il ne pleut plus nous nous rendons à la montagne, elle est somptueuse la tête dans les nuages et les pieds sous l’eau. Plusieurs itinéraires de treks partent de là et permettent de faire le tour pour voir des paysages encore plus beaux, mais la météo ne s’y prête pas et le temps nous n’en avons pas non plus. Nous devons regagner Hobart avant la nuit pour prendre notre avion, 4h de route nous attendent, petit détour par Deloraine pour reprendre une de ses pizzas extras pour la route (c’est dire comme elles étaient bonnes) ! Toujours aussi délicieuse le détour valait le coup. On arrive juste à temps pour remettre la voiture et prendre l’avion, il ne reste pas une miette de la pizza. On part mais on aurait aimé rester plus longtemps, vraiment surpris par cette petite île située au sud du monde. Elle offre beaucoup de surprises et semble encore préserver de l’avidité de l’homme. Si vous aussi vous voulez manger les meilleures pizzas de votre vie à l’entrée de la ville prenez à droite au rond-point se situant après le pont surplombant la rivière.

Alors vous partez quand à l’autre bout du monde?

Rédigé par Drew

Write A Comment