13112508_10153637957011245_853176998_o

J’ai rencontré Aurélia à San Diego quand je vivais à New York et elle à Montréal, c’était en 2014, le froid nous a contraint de fuir vers un endroit plus chaud, plus ensoleillé. C’est ainsi que nous avons fait connaissance dans le dortoir pour 4 que nous partagions en auberge de jeunesse. Quelques mois plus tard, c’est sur la plage de Kuta à Bali, que nos chemins se croisaient, elle arrivait et je partais, à peine le temps de discuter quelques heures autour d’une boisson rafraichissante pour se mettre à jour sur la vie de chacune… En 2016, elle est venue visiter la Martinique et j’étais la guide-touriste 🙂 , aujourd’hui elle vous présente sa personnalité et ses voyages…

Présentes toi en quelques mots 

Aurélia, 28 ans, née en France (Nord) d’origine franco/polono/belge. Après un BAC Littéraire je suis entrée à l’école d’infirmière. J’exerce cette profession depuis presque 8 ans.

Combien de pays as tu visité ?

22 je pense… : Pologne, Belgique, Hollande, Allemagne, France, République Tchèque, Espagne, Norvège, Finlande, Roumanie, Canada, États-Unis, Bali, Italie, Angleterre, Islande, Australie, Nouvelle Calédonie, Antigua Barbuda, Jamaïque, Cuba, Mexique, Japon et je m’apprête à visiter la Martinique.

En Australie

13016325_10207349907760660_1160137149_o

Quand as tu commencé à voyager seule? As-tu eu de l’appréhension ?

À 15 ans, je suis allée rejoindre ma famille en Norvège de chez moi, Lille (nord de la France) à Oslo, en autobus. J’étais seule. C’était tout un voyage même si au final je rejoignais du monde. Je n’avais aucune appréhension, je souhaitais juste que les 2 changements d’autobus ne soient pas trop long. Et ça m’a donné le goût de voyager et de rencontrer le monde se trouvant sur ma route.

J’ai fais quelque fois le voyage seule France/Pologne en auto..

Aussi quand j’ai quitté la France pour le Canada, un long voyage qui dure depuis 5 ans ….

Sinon la toute première fois que je suis vraiment partie seule vers une destination inconnue c’était Miami. Je restais dans une auberge de jeunesse, et je n’étais jamais vraiment seule…

Ma Pologne, les Tatras

12986423_10207349870399726_1240839909_o

Comment t’ai venu cette envie de découvrir le monde ? Et qu’est ce que çà t’apporte ?

J’ai passé une bonne partie de mon enfance en Pologne, toutes mes vacances scolaires, c’était la famille en Pologne, alors que je mourrai d’envie de partir découvrir le monde ! Quelque fois je me fâchais, je partais courir ou je prenais le vélo et je revenais plusieurs heures après.
Bien sûr j’adore la Pologne, j’ai eu le temps de découvrir ce magnifique pays, mais j’étais bien consciente qu’il y avait autre chose ailleurs.
Découvrir le monde me procure une satisfaction que rien d’autre ne pourrait m’offrir. Ma curiosité ne fait que grandir lors de mes voyages. J’ai le contact facile avec les gens, et cela crée une belle ouverture d’esprit. Les priorités changent. Acheter une maison, une belle TV, une belle auto, etc…tout cela ne fait pas partie de ma vie !
Je travaille dans le but de voyager. Vivre comme si demain était le dernier jour. Vivre au jour le jour. Ne pas hésiter à annuler le brunch du dimanche avec les copains pour partir en long week end à la découverte d’un parc national, louer une auto et partir seule pour la plus belle journée de ski de la saison, faire la jasette aux inconnus dans une salle d’attente, etc.. Bref, sauter sur n’importe quelle occasion pour découvrir le Monde avec un grand M.

De quelle façon voyages tu ?

Essentiellement avec mon sac à dos qui rentre en cabine. Je dors le plus souvent en auberge, mais il m’arrive d’aller à l’hôtel lorsque le prix est attrayant. Bien souvent j’improvise ! Je me laisse une petite idée de ce que je veux absolument voir et après je m’organise au jour le jour. 

Comment organises tu tes voyages ?

D’abord j’achète mon billet d’avion, je regarde à l’avance les conseils concernant les transports à destination, les logements, puis je vois tout sur place. Je n’hésite pas à demander aux gens que je rencontre s’ils peuvent m’aider à trouver telle ou telle place. Bien souvent c’est plus aidant que n’importe quel guide, et tu peux même arriver à te faire donner un lift gratos ! Après j’y vais au feeling. Est, ouest, nord, sud…pis selon les conseils des rencontres.

 Comment finances tu tous ces voyages ?

Je travaille à temps plein à l’Institut de cardiologie de Montréal. J’ai un poste combiné jour/nuit. Je fais au moins un temps supplémentaire à chaque quinzaine pour aider mon budget. Je n’ai pas d’auto. Je me déplace à bicyclette, été, hiver, automne, printemps. Cela me fait économiser beaucoup d’argent. Le plus dur dans tout ca, c’est de travailler 16 heures de suite, parfois même 3 jours d’affilés en travaillant 16 heures, si je veux réussir à partir en voyage presque chaque mois, il faut que je fasse des échanges avec mes collègues pour libérer mes journées et les coller pour avoir une semaine à 10 jours de libre.

A Nouméa

12988144_10207349844279073_1321232382_n

 Racontes nous un souvenir ou une expérience inoubliable de voyage

Difficile de répondre à cette question …

Je dirai ma nuit improvisée dans la vallée des 5 lacs, dans les Hautes Tatras , à Zakopane, dans le sud de la Pologne, a plus de 2600 m. Je suis partie seule en rando sans vraiment savoir où j’allais, puis je me suis retrouvée tout là haut à la tombée de la nuit, avec une bouteille d’eau presque vide, un sandwich , et un petit pull. Une chance, j’ai rencontré Jakub qui m’a prêté un pantalon et un pull, qui m’a offert de la nourriture. J’ai dormi à terre dans une salle commune a côté d’un homme ayant une cpap nocturne… (je ne vous raconte pas le bruit). Mais le lever du jour était splendide !

La chose la plus folle que j’ai faite : un ami et moi avons décidé la veille tard au soir de partir faire un trek de 3 jours au Rinjani, à Lombok. Mes chaussures de marche n’étaient pas à la hauteur … dès le premier jour j’ai attrapé des cloques en arrière du pied. Le deuxième jour rien ne s’est amélioré… Ca a commencé à saigner…Le troisième jour, nous nous sommes levés à 2h00 du matin pour faire la dernière ascension (le Rinjani est haut de 3721m ), je n’arrivais pas à mettre mes chaussures, mes pieds étaient gonflés, on voyait presque l’os derrière le pied! J’avais froid, je pensais mourir !

Finalement, j’ai oublié la douleur, et j’ai continué jusqu’au sommet ! J’ai redescendu en courant jusqu’au campement. J’ai jeté mes baskets de rando et je suis descendu en sandales avec 2 bâtons. Les locaux et les randonneurs m’ont pris pour une vraie folle ! La guérison fut longue, mais je n’ai pas attrapé d’infection.

Quelles sont les destinations que tu recommande et pourquoi?

La planète entière est à visiter ! J’ai tout aimé de mes voyages !
Mais si vous avez peu de temps pour voyager, alors je recommande L’ISLANDE : magnifique terre volcanique, ambiance qu’on ne trouve nulle part ailleurs, lieu de paix et de méditation, du jour sans fin l’été, et des aurores boréales l’hiver.

12999458_10207349843519054_1093132000_o

LA POLOGNE : Un vrai bijoux, la plage au nord, les montagnes au sud, de la bonne bouffe, de la très bonne vodka 🙂

BALI : la plage, le surf, la Bintang, les montagnes (Le Rinjani à Lombok: photo ci dessous), l’encens..les massages, les scooters, les gens trop super gentils …

12999609_10207349841839012_858140645_o

LA CALIFORNIE (san diego, san francisco) : on s’y sent bien ! (Photo: horseshoe bend, Arizona)

12986467_10207349846679133_649596310_o

Quelle est ta prochaine destination ? 

La Martinique, chez toi !!! 🙂

13023629_10153619408281245_737304046_n 13084336_10153619408911245_1958580006_n

Interviewée par Ely

Write A Comment