Coucou à toutes les futures et jeunes mamans qui se posent plein de questions, je suis aussi passée par là y a pas si longtemps! Je suis sûre que comme moi tout le monde vous a dit que c’était risqué de voyager avec un bébé, voir impossible et qu’en gros les voyages c’était fini pendant plusieurs années… Je suis là pour vous rassurer, c’est FAUX! Rien n’est impossible en particulier quand on aime voyager, qu’on a l’habitude de partir et/ou quand on connait son enfant. D’où mon premier conseil: attendez un peu de pouvoir reconnaître les besoins de votre bout’chou, c’est important de savoir son rythme pour mieux vous organisez… 

Dans cet article je vous parle de ce que je connais, à savoir le voyage avec bébé de 2 à 16 mois, je vous donnerai des conseils au fur et à mesure de mes expériences.

Vous pouvez découvrir l’article sur: Voyager enceinte avec Maéva
Après tous les préparatifs de votre voyage, c’est le jour J, vous allez prendre l’avion!
Vous aurez surement besoin d’un lit pour lui/elle, découvrez notre lit de voyage pour bébé

ETAPE 1: Le sac de bébé et vous

Vous commencez à vous habituer à votre gros sac de bébé multipoches, c’est vrai qu’il est pratique ce sac, même si je ne sais jamais dans quelle poche j’ai mis quoi! 🙂 Pas du tout tendance mais on s’y fait, on voit tout le monde avec, donc on se dit qu’on se fond dans la masse… Je me demande pourquoi les design sont aussi peu travaillés au niveau du style mais c’est un autre sujet! Perso, je ne l’ai pas gardé longtemps,j’ai vite fait explosé les fermetures avec tout mon bordel et je refusais d’en racheter un alors  j’ai réalisé un truc tout bête, c’est possible d’utiliser son cabas préféré comme sac pour bébé, pour cela les pochettes en plastique transparent sont vos amis! Des pochettes longues et fines pour ranger ce dont vous avez besoin, et encore une fois, vous avez besoin de beaucoup moins de choses que vous ne pensez… Dans ce sac, votre sac pour 2, vous emportez:

-Des couches en fonction du temps de vol, du rythme de votre enfant que vous avez analysé, vous pensez à la couche de la salle d’embarquement et aussi à celle une fois sorti de l’avion, la valise cabine avec les affaires de secours c’est en cas d’urgence.

2-3 sucettes parce que quand votre enfant les jette au moment où il faut absolument qu’il la suce, vous vous sentez bien bête si elle est à terre infestée de microbes ou si elle est coincée on ne sait où…

2 vêtements de rechange, préférence pour les grenouillères avec des chaussettes et bonnet en fonction de son âge, les autres vêtements seront rangés dans une petite valise cabine au cas où. On a essuyé plusieurs ca-catastrophes pendant nos voyages donc vraiment vaut mieux plus de vêtements accessibles dans cette précieuse valise!

-Soit vous allaitez et vous êtes tranquille pour la nourriture, soit comme moi vous êtes encombrée par cette grosse boîte de lait, pas de panique, celle là on la met aussi dans la valise. Notre technique était la suivante jusqu’à ses 7 mois…box bb lait

-On prenait le nombre de biberons nécessaires et on y mettait déjà la quantité d’eau adaptée pour chaque repas
-Dans nos box, le nombre de cuillères de lait correspondant à l’eau dans les biberons
-Quand votre enfant commence à pleurer, on ouvre une box, on verse le contenu dans le biberon, on secoue, c’est fini!
PS: j’avais trouvé ces boîtes en pharmacie

-Maintenant on utilise les briques de lait comme blédidej, OK c’est pas ce qu’il y a de plus sain mais bon le temps d’un vol c’est cool. Premièrement, parce qu’ils adorent ce petit goût sucré. Deuxièmement, parce qu’ils ne risquent pas de mettre de la nourriture partout vu qu’on utilise le biberon. Troisièmement, le biberon c’est magique pour qu’ils s’endorment et çà aide avec la pression.

-Si votre enfant est déjà passé à la nourriture solide, prévoyez des petits pots, du pain, des biscuits ou il faudra partager votre plateau repas.

-Bien sûr, il y a aussi le paquet de lingettes qui prend de la place, optez pour le format compact de voyage ou un gant que vous allez humidifié pour le nettoyer.

Couche ou tout bout de tissu à poser sur vous pour lui faire faire son rot sans être salie.

-Prenez un haut de rechange pour vous!

Remarques:
-J’ai vu des parents avec des couvertures… Vous pouvez les demandez à une hôtesse à part dans les compagnies low cost.
-Bavoirs: perso, je n’en utilise jamais donc çà dépend de vous, prenez en un fin.

ETAPE 2: L’enregistrement

A l’étranger vous aurez la chance de profiter de ces fameuses files d’attente et couloirs réservés aux femmes enceintes, enfants en bas âge et personnes âgées! Hihihi, çà fait un bien fou 🙂 Par contre en France, ne rêvez même pas, nous ne sommes clairement pas leur priorité puisqu’il faut payer pour ce service, c’est honteux! Bref… La France a encore beaucoup à apprendre.
L’enregistrement se fait de façon normale sauf si vous avez des affaires de bébé à enregistrer: siège auto, poussette, lit parapluie… Et là, tout dépend du pays, de la compagnie et souvent des hôtesses. Vous aurez plus ou moins de chance, parfois avec la même compagnie, dans un pays on peut garder le siège auto/ poussette jusqu’à la porte, parfois il faudra le faire en même temps que vos valises.

En fonction du pays vous avez plus ou moins le droit d’avoir une bouteille d’eau pour votre enfant, certains demandent d’avoir des petites bouteilles. Pensez à bien sortir tous les produits liquide pour les faire tester sans perdre de temps. Vous devez passer votre bébé à travers le portique en le tenant à bout de bras puis passez à votre tour.

ETAPE 3: L’embarquement

Bonheur non négligeable de ne pas avoir à faire la queue, vérifiez s’il n’y a pas de couche sale à changer avant d’y aller. Vérifiez que vous avez tout ce dont vous avez besoin à proximité dans votre sac que vous allez ranger sous le siège devant vous. Prenez votre temps pour vous installer, c’est vrai que des gens vont râler mais bon, leur jour viendra…!
Une fois installée, on vous donnera une ceinture a attaché à la votre pour la sécurité de votre enfant, c’est assez simple à utiliser mais n’hésitez pas à demander de l’aide si vous avez un doute.
PS: Ces ceintures sont fournies partout SAUF aux USA et sur compagnies aériennes américaines, ce sont bizarrement les seuls qui pensent que c’est plus dangereux que de le laisser sans rien… Drew et moi pensons que c’est plutôt une histoire d’économie, c’est toujours çà de moins à acheter de leur côté. Par contre, vous pouvez amener votre siège auto s’il répond aux normes américaines pour l’avion, et donc achat d’un billet en plus je pense puisque vous allez occuper une place.
thumb_IMG_2187_1024

 ETAPE 4: Le décollage & l’atterrissage

Etapes très importantes, votre enfant doit sucer quelque chose pour ne pas avoir mal aux oreilles avec la pression, le biberon est le meilleur choix pour les tout petits mais il ne faut pas avoir peur ou être gênée de le laisser pleurer en attendant cette phase, et çà même si tout le monde vous regarde et se plaint qu’il y a un bébé à bord. Je n’ai jamais eu ce problème avec Kéo qui reste toujours très sage mais çà arrive, donc soyez prêtes! Utiliser la sucette et essayer de le calmer en le bercant, en le serrant contre vous, ce que vous savez qu’il aime. Pour les plus grands, la sucette fera l’affaire.

thumb_IMG_1721_1024

ETAPE 5: Le vol

Une table à langer est disponible dans les toilettes mais honnêtement, quand y a du monde et que c’est une urgence, on change Kéo sur nous, on se colle pour lui former un pti truc douillet et c’est parti… Oui c’est plus ou moins désagréable pour les autres, plus ou moins facile en fonction de la place qu’il y a avec le siège devant vous mais on fait avec les moyens du bord. On passe sûrement tous par là à un moment.

Une fois toutes ses étapes surmontées, vous êtes à peu près tranquille mais c’est mieux si vous voyagez avec quelqu’un pour le moment du repas où se sera chacun son tour, les hôtesses sont toujours aux petits soins quand il y a un bébé donc n’ayez pas peur de demander quoi que ce soit. Elles viendront vous demander si vous voulez qu’elles réchauffent le biberon.

Et là si vous pouvez encore le faire au moment où vous lisez cet article, donnez à votre enfant son lait à température ambiante, ne réchauffez jamais son lait! Çà l’habitue à boire à n’importe quelle température et c’est plutôt pratique en voyage! Pas besoin de chauffe biberon et çà c’est le bonheur, vous gagnez du temps et économisez de l’argent.

On en vient au moment marrant du voyage, où vous aurez une bonne ou une mauvaise surprise concernant le berceau que vous aviez réservé au paiement de vos billets d’avion… Pour nous, mauvaise pioche! Cette fois là, nous avions pris Air Caraibe pour un vol Martinique-Paris et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils n’ont absolument pas réfléchi en inventant ce système. Explications:
-Nous étions les derniers dans la rangée, chacun à une place couloir, on a pas trop compris pourquoi au début
Ils ont accroché le berceau au dessus de ma tête donc lol! Je n’arrivais pas à voir à l’intérieur du berceau donc je vous raconte même pas le soucis pour y mettre Kéo, je précise que je fais 1m65… Heureusement qu’il y a Drew!
-Comme si ce n’était pas suffisant, on nous informe qu’à chaque fois que la consigne « attachez votre ceinture » s’allume, nous devons récupérer Kéo du berceau et l’attacher à nous, donc en gros à chaque turbulence vous devez le réveiller! Dé-Bi-Le!
-Non, ce n’est pas tout: la clim arrive directement sur ce fameux berceau!

Nous n’avons plus jamais demandé ce service, on garde Kéo sur nous tout le temps! thumb_IMG_2166_1024

thumb_IMG_1926_1024

ETAPE 6: L’avion s’est fini, on commence le voyage!

Quand on vous annonce le début de la descente, commencez à ranger toutes vos affaires et suivez les conseils donnez à l’étape 4. Une fois que l’avion a atterri, c’est juste une petite organisation pour savoir comment récupérer vos bagages avec bébé sur vous, les sacs et tout… Le porte-bébé est pratique pour avoir les mains libres! C’est parti pour l’aventure 😀

Voilà, j’espère que mes conseils vous aideront, j’aurais bien aimé qu’on m’en dise plus avant mon premier voyage. Je sais à quel point on se pose 100 000 questions! N’hésitez pas à me contacter en cas de besoin.

Rédigé par Ely

3 Comments

  1. Je viens par hasard de découvrir ton blog et je crois qu’il va désormais faire partie de mes lectures régulières !
    Mon mari vient aussi Martinique 😉 alors tes articles sur ton île me parlent ! Notre prochain voyage est prévu pour la fin du mois alors je mets de coté tes adresses de resto !
    Sinon pour le voyage avec bébé nous avons testé l’an dernier vers la Martinique avec notre Biscotte de 6 semaines et cette année elle aura 13 mois. Pour le berceau dans l’avion nous avons eu une bonne expérience sur Air France, nous étions sur les premières rangée avec le berceau à mi hauteur de la paroi de la cabine devant nous. Bien accessible et pratique pour avoir toujours bébé à l’œil.
    Notre fille étant un petit gabarit, j’ai aussi demandé un berceau pour cette année !

    • Ely
      Ely Reply

      Bonjour et Merci pour ton commentaire! Tu as bien de la chance si tu peux utiliser les berceaux, zéro opportunité pour nous sur une quarantaine de vols! N’hésites pas à nous contacter à ton arrivée si tu veux plus de conseils et bons plans sur la Martinique! Envoies un message en PV sur fb, se sera plus simple. Tu vas adorer tes vacances ici 🙂 A bientôt

  2. Soledad Sital Reply

    Bonjour, alors voila d’ici qq jrs je pars rejoindre ma famille en Guadeloupe Avec ma petite princesse de 6 mois (seule, trop stressée ), je suis un peu perdu car je ne sais pas trop quel siège prendre étant donné que je serais seule ect..
    est-ce que je pourrais emporter le maxicosi dans l’avion ?

Write A Comment