Chine: Que faire dans le Sichuan? Visiter le Mont Emei

Chine: Que faire dans le Sichuan? Visiter le Mont Emei

Le Sichuan, situé dans le sud de la Chine,  est l’une des régions les plus belles et riches en ce qui concerne les paysages, les parcs et autres centres d’intérêts. C’est d’ailleurs dans sa capitale: Chengdu, que nous avons décidé d’atterrir en provenance de Paris avec la compagnie Etihad à un prix vraiment intéressant! Ici, tout ce qu’il faut savoir sur l’un de ces incontournables: Le Mont Emei. Vous pouvez le visiter en mode cool-flemmard comme moi ou en mode sportif-aventurier comme Drew.

Un peu de culture sur le Mont Emei

Le mont Emei ou Emei shan (山 (shān), « montagne » en chinois) est situé dans la cordillère du Qionglai. Ce parc couvre une superficie de 15 400 hectares avec de nombreux ruisseaux, torrents et cascades mais aussi par trois rivières.

Emei Shan fait partie des 4 principales montagnes sacrées du bouddhisme en Chine. Il atteint 3099m d’altitude avec au sommet un temple d’or, et la golden statue ou gold summit représentant une déesse à multiple têtes sur trois éléphants.

Cet endroit est parfait pour une retraite spirituelle, un moment d’évasion au frais… Pour cela il faudra marcher comme Drew, découvrez bientôt son récit Le mont Emei en mode sportif aventurier! Le long de la marche vous découvrirez plusieurs monastères inaccessibles par la route si vous optez pour le bus.

Que voir à Emei Shan?

♦ Le mont Emei évidemment! 

♦ Les nombreux temples et monastères bouddhiques: Étang du bain de l’éléphant, Baoguo, Wannian, Fuhu, Xianfeng, Jinding

♦ La zone écologique des singes

Pourquoi ne pas en profiter pour aller voir le Bouddha géant de Leshan à 1H15 de là, un autre incontournable de la région sichuanaise!

Accès

♦ Depuis Chengdu: 50 ¥ aller simple, 2H45, départs fréquents pour le bus24 ¥ aller simple, 2h30, 5/jour pour le train

♦ Depuis Leshan: 11 ¥ aller simple, 50min, départs toutes les 30min

Nous y sommes arrivés en bus depuis Chengdu pour 3 jours.

Tarifs

♦ 90 ¥ depuis la gare routière de Emeishan pour 1h de route jusqu’à la station 1.

♦ 185 ¥ de la station 1 à la station 2, encore 1h environ.Descendez du bus à la station 1 pour acheter le 2ème ticket, passez le contrôle et remonter dans le même bus pour accéder à la 2ème station.

♦ Gratuit … La marche de 40min pour atteindre le téléphérique, vous vous attendez à un sentier chaotique et bien non… Vous marcherez sur une route où vous serez klaxonné par les vans qui amènent des groupes jusqu’au téléphérique. Vous pouvez aussi payer un porteur si vous avez la flemme mais là, le tarif sera à négocier!

♦ 210 ¥ l’aller retour en téléphérique, indispensable pour atteindre le sommet et voir le temple ainsi que la statue. Honnêtement, je ne l’aurai jamais fait à pied et on fait partie de la majorité. Bon courage pour la file d’attente, c’était supeeeeer long!

Une fois en haut, ne vous attendez pas à être ébloui par la vue, il n’y en a pas. On se trouve au dessus des nuages, vous aurez de la chance si vous n’avez pas de brouillard!

A savoir !

– C’est moitié prix pour les étudiants ( amenez votre carte étudiante, la carte vitale fonctionne aussi 😉 )- Il y a deux villes à côté: Emei shan juste au pied de la montagne et Emei city beaucoup plus moderne, ne vous trompez pas- Ils ne parlent pas anglais à la gare donc prévoyez une photo ou le nom en chinois- Le circuit que je vous ai décrit correspond au whole ticket tour- Les chinois sont des champions dans le grillage de file d’attente, ils passeront devant vous comme ci c’était normal et çà surtout si vous paraissez perdus ou hésitants. Je n’ai jamais vu çà ailleurs, ils peuvent commander et payer leur billet pendant que vous êtes devant le guichet en train de demander le votre.- Et pour rentrer dans le bus?! On en parle… Une catastrophe! Le terme « souba » est vraiment adapté, j’ai cru rêver. On s’est fait bousculer, on a reçu des coups de coudes des vieux, des gens nous tiraient en arrière pour passer avant, c’est de la folie.

 

Accessibilité

Déconseillé aux personnes à mobilité réduite, aux femmes enceintes et avec des enfants en bas âge.Quand je vois comment c’était pénible déjà pour nous sans Kéo, je ne peux que vous déconseiller cette expérience.→ 40 min de montée à pied et bien sur faudra le faire au retour→ la queue de 50 min pour prendre le téléphérique dans les 2 sens, donc déjà 2h de perdues!→ l’altitude avec les bébés est déconseillée pour leurs oreilles→ la température assez basse au sommet→ les marches une fois en haut pour accéder aux points d’intérêt du sommet

Quand aller à Emei Shan?

De Mai à Octobre.Évitez les week end, vacances nationales, juillet et aout.Nous y sommes allés fin octobre, il y avait beaucoup de brouillard. Allez y tôt le matin pour avoir la chance que çà se dégage un peu.

Où loger? On a testé l’auberge Teddy Bear

Réservez votre séjour à Teddy BearAdresse: 43 Baoguo luTel: 559 0135Prix: dortoir dès 65¥ et chambre double dès 80¥

L’endroit parfait pour loger quand on ne comprend pas le chinois! Ici le personnel parle anglais, il pourra vous aider à organiser vos excursions et vous conseiller. Il propose de garder les bagages, des massages en chambre, plusieurs types de chambre, des cartes de la région, des bâtons de marche, le wifi gratuit et une salle de billard. C’est le repaire des occidentaux et çà fait du bien… La nourriture servie dans leur resto n’est pas chère et bonne, voir délicieuse si vous faites les bons choix. Malheureusement, on est toujours en Chine donc vive le gras et le piment! 🙁

 

Bilan de notre séjour au Mont Emei

Assez mitigé je dirai… Le village de EmeiShan est mignon et agréable pour quelques jours de pause, puisque le mont Emei vous demandera 2-3 jours maximum si vous êtes lents. C’est certes un incontournable, mais nous étions assez déçus de voir la foule de touristes et les prix sont très élevés… Un bus pour ceci puis un autre pour cela, on rajoute le téléphérique, bref c’est la ruine ce pays au niveau des parcs! Surtout que je n’ai pas trouvé cela si extraordinaire, je suppose que l’agacement de la foule, du temps perdu et du prix en sont pour quelque chose… Avec des enfants en bas âge c’est plutôt pénible car rien n’est adapté pour les poussettes, il y a beaucoup de côtes. Bon courage pour leur trouver une nourriture pas épicée, on a beaucoup galéré pour Kéo. Au final, c’était chacun son tour pour faire l’ascension du mont Emei pendant que l’autre garder Kéo à l’auberge…Dommage!

Laisser un commentaire