Étudier à l’étranger

Étudier à l’étranger

Étudier à l’étranger est une expérience personnelle significative et un atout précieux sur un CV. Pour valider un certificat, plusieurs formations prévoient une expatriation académique ou un stage à l’étranger. Indépendamment de vos études, vous pouvez aussi choisir une immersion internationale.

Un voyage de recherche à l’étranger, en revanche, ne s’improvise pas. Les formalités administratives, le choix du pays et des cours, le financement et la vie sur place sont autant de facteurs à prendre en compte plusieurs mois avant le départ.

Ce qu’il faut savoir

Pourquoi partir étudier à l’étranger ?

Chaque étudiant aura le désir d’étudier à l’étranger à un moment donné de sa vie. En peu de temps, un étudiant qui étudie à l’étranger apprend et découvre beaucoup de choses. Pour lui, étudier à l’étranger présente plusieurs avantages :

  • apprendre une langue, même si vous vivez dans le même pays
  • se familiariser avec une culture étrangère
  • apprendre à connaître d’autres jeunes du monde entier
  • étudier dans des universités internationales de classe mondiale
  • obtenir un diplôme international
  • développer votre liberté et votre autonomie
  • ouvrir la porte à un monde professionnel plus diversifié
  • faciliter la planification de vos futurs voyages

De plus, avec EF, vous pourrez continuer à approfondir vos connaissances après votre séjour en restant connecté aux ressources d’apprentissage en ligne et aux groupes d’étudiants. Vous recevrez également une preuve écrite de vos compétences linguistiques sous la forme d’un portfolio académique de certificats et de tests acceptés par les entreprises, les institutions et les gouvernements du monde entier.

Apprendre une nouvelle langue

Tout d’abord, vous apprendrez la langue sur le tas. Pour augmenter vos chances de devenir multilingue, vous devez pratiquer, et quel meilleur endroit pour le faire que dans votre pays d’origine ? Mais ne vous faites pas d’illusions : même si vous commencez tout de suite, il vous faudra au moins trois mois pour devenir bilingue. La plupart des gens pensent qu’une année sur place, en pratiquant de manière constante, que ce soit en classe ou en dehors (ce qui est plus difficile, surtout si vous vous trouvez dans un groupe de Français), est suffisante pour atteindre un bon degré de maîtrise de la langue choisie. Un diplôme obtenu en un an est donc une excellente option.

Quels sont les avantages spécifiques de l’apprentissage d’une nouvelle langue ? Sur le plan professionnel, cela facilite l’insertion et la progression dans la hiérarchie, car plus on occupe un poste à responsabilité, plus on est susceptible d’avoir besoin d’une langue différente de sa langue maternelle. Outre le fait que parler plusieurs langues est généralement une bonne chose, cela peut faciliter les voyages et les rencontres avec des personnes d’autres pays. Et, dans le meilleur des cas, une fois que vous aurez maîtrisé la langue, vous pourrez toujours voyager, vous installer et, pourquoi pas, vivre dans le pays qui a toujours suscité votre intérêt.

Découvrir une nouvelle culture

Ensuite, il y a l’apprentissage d’une autre culture ; si la mondialisation a fait paraître la plupart des civilisations identiques, notamment en Europe, chacune garde malgré tout ses propres caractéristiques.

Il peut être intriguant d’observer des modes de vie et des organisations différents. Cela augmente votre ouverture d’esprit et votre esprit critique par rapport à ce qui se fait en France, car vous apprenez rapidement que beaucoup de choses sont mieux faites ailleurs, mais que la France a aussi de nombreuses qualités.

Parce que vous aurez des points de comparaison et des exemples d’autres nations, vous pourrez renforcer vos arguments sur tous les événements en France, qu’ils soient politiques ou culturels !

étudier à l'étranger

Comment faire pour étudier à l’étranger ?

Étudier à l’étranger, souvent appelé « faire ses études secondaires ou universitaires à l’étranger », est une méthode fantastique pour compléter son éducation scolaire et universitaire. Cela demande également beaucoup de courage et de dévouement.

Que vous souhaitiez vivre au cœur de la langue espagnole dans la ville ensoleillée de Barcelone ou poursuivre une carrière commerciale à Londres, vous devrez apprendre une langue, découvrir une culture et élargir vos perspectives professionnelles.

Étudier en Europe, en Asie ou aux États-Unis vous permettra d’accéder à des écoles situées dans les meilleures régions des villes les plus intéressantes du monde.

Commencez le merveilleux voyage que représentent les études à l’étranger.

Rejoignez un groupe d’étudiants ambitieux venus de plus de 100 nations pour étudier à l’étranger avec vous. Vous vous ferez de nouveaux amis intrigants, explorerez des lieux incroyables et serez tellement amusé que vous ne vous rendrez même pas compte que vous apprenez !

Nous avons des options pour vous, que vous souhaitiez étudier en Europe pendant un semestre ou passer une année entière en Asie. Choisir de partir à l’aventure à l’autre bout du monde est une option passionnante. C’est pourquoi nous sommes là pour vous aider tout au long de la procédure. Profitez des informations et de l’assistance d’un organisme qui a plus de 50 ans d’expérience dans le domaine des études à l’étranger. Étranger au milieu de la sérénité.

Étudier dans un pays européen avec Erasmus

Les études à l’étranger sont également très courantes dans les universités. En raison de la standardisation des parcours sur le modèle LMD, les nations européennes sont les plus chanceuses. L’expansion du programme Erasmus y a également contribué : en 2013, il a bénéficié à 3 millions de jeunes Européens, dont près de 270 000 étudiants.

Les opportunités devraient continuer à se développer à l’avenir, puisque le plan 2020 de l’Union européenne prévoit une augmentation de 20 % de la mobilité des étudiants. Selon le ministère français de l’enseignement supérieur et de la recherche, deux millions d’étudiants étudieront à l’étranger entre 2014 et 2020.

Erasmus Mundus cherche à favoriser les échanges d’étudiants en master et en doctorat à l’échelle mondiale pour des destinations plus lointaines. De nombreux pays, du Canada au Brésil en passant par la Chine, ont également mis en place des programmes d’échanges et de bourses pour inciter les étudiants internationaux à venir étudier dans leurs universités pendant une partie de leur temps.

Au cours des sept prochaines années, le nouveau programme Erasmus Plus accordera des bourses à 4 millions de personnes, dont 2 millions d’étudiants de l’enseignement supérieur et 300 000 employés (2014-2020). pour préparer vos bagages !

Qu’est ce que Erasmus ?

Erasmus + finance une grande variété d’actions et d’activités dans les secteurs de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport.

L’objectif du programme est d’offrir aux étudiants, aux stagiaires, au personnel et aux jeunes de moins de 30 ans en général, avec ou sans diplôme, la possibilité de séjourner à l’étranger afin de développer leurs capacités et d’accroître leur employabilité.

Il permet aux organisations de nouer des collaborations à l’échelle mondiale et d’échanger de nouvelles méthodes en matière d’éducation, de formation et de développement de la jeunesse. Erasmus + comporte une importante composante internationale, notamment dans le domaine de l’enseignement supérieur. Cette caractéristique permet d’étendre le programme à des activités telles que la collaboration institutionnelle et la mobilité mondiale des jeunes et des professionnels.

Pour bénéficier d’Erasmus, il faut déposer une demande le plus tôt possible auprès de l’administration de votre université ou école. Votre établissement doit ensuite vous choisir. Le dossier comprendra le programme scolaire ainsi qu’une lettre de motivation (généralement dans une langue étrangère) présentant les matières à étudier et les destinations prévues.

Erasmus vous permet de choisir entre trois options, mais certains établissements en acceptent davantage. Si la qualité du dossier scolaire est prise en compte dans la sélection des candidats, de bonnes notes et un niveau de langue correct vous permettent de mettre toutes les chances de votre côté pour faire partie des heureux élus.

University students working together

Quand partir étudier à l’étranger ?

C’est l’une des premières questions auxquelles nous devons répondre dans le cadre de notre projet. Quand faut-il partir à l’étranger ? Quand puis-je partir avec enthousiasme, malgré tout ce que je laisse derrière moi ? Et, compte tenu de mon dossier scolaire, quand ai-je le droit de partir ?

Ce sont des questions courantes chez les étudiants, et elles restent souvent sans réponse. Nous verrons donc quand partir à l’étranger est judicieux, tant sur le plan professionnel qu’émotionnel.

Préparer l’après bac à l’étranger

Étudier à l’étranger, du moins en partie, est devenu une composante standard de l’éducation des jeunes diplômés. Les bénéfices peuvent être considérables, tant sur le plan académique avec une valeur ajoutée dans la diversité des cours, par l’acquisition d’une nouvelle langue, que sur le plan personnel avec un développement humain précieux. Si l’expérience n’est plus rare, le départ pour des études à l’étranger se planifie bien avant l’épreuve du baccalauréat, et les candidats ont de nombreuses alternatives.

Si le baccalauréat est un diplôme entièrement français, il est accepté dans de nombreux pays et peut conduire à l’admission dans un établissement d’enseignement supérieur hors de France. Cependant, la poubelle n’est peut-être pas suffisante.

En réalité, la première étape du processus menant à une formation post-Bac à l’étranger consiste à identifier le pays que vous souhaitez étudier et à apprendre tout ce que vous pouvez sur son système éducatif. En tant que candidat à l’intégration dans un établissement étranger, vous rencontrerez une concurrence qui parle la langue nationale et dont le dossier académique répond aux exigences du pays. À vous de rendre votre dossier attrayant en vous renseignant sur les critères de sélection des établissements qui vous intéressent. Dans certains pays, l’admission à l’université ou à l’école est subordonnée non seulement à vos résultats scolaires (au lycée, mais aussi éventuellement à un examen d’entrée), mais aussi à un engagement associatif ou à la participation à des activités extrascolaires. Les écoles de musique, d’art et de sport, par exemple.

Selon le pays visé, vous pourrez postuler à plusieurs écoles sans restriction (Canada, par exemple) ou vous serez limité en raison de votre statut d’étranger. Il vous incombera alors de vous occuper vous-même des visas ou autorisations nécessaires pour étudier dans votre nouveau pays d’accueil.

Choisir un cursus scolaire international en s’inscrivant directement dans un établissement étranger prend sans doute du temps, mais cela vous permet de suivre toute votre formation dans le pays d’accueil ou d’en gérer le terme avec souplesse. Vous augmenterez ainsi vos chances d’y décrocher un emploi à l’issue de vos études.

Gardez à l’esprit que certains systèmes scolaires ne sont pas aussi accessibles financièrement que les cursus universitaires français et demanderont un investissement important pouvant aller jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros pour une formation complète (Canada, Royaume-Uni, États-Unis, Corée du Sud, etc.).

Il est préférable d’entamer vos démarches le plus tôt possible. Bien que le bac soit reconnu dans de nombreux pays, une candidature à l’étranger nécessitera souvent une traduction officielle de ses diplômes et notes d’examen, ainsi que d’autres démarches administratives comme un examen officiel de langue (le plus connu étant le TOEFL pour l’anglais) attestant de votre capacité à suivre des cours dans une langue qui n’est pas votre langue maternelle. Si possible, n’hésitez pas à obtenir des lettres de recommandation de vos anciens professeurs pour étayer votre dossier.

Laisser un commentaire