yann darwin formation en immobilier

Je suis heureuse de vous faire découvrir notre itinéraire au Sénégal, notre premier pays d’Afrique noire. Cela faisait longtemps que j’envisageais d’y aller, mais je trouvais les destinations africaines chères et dangereuses, aussi bien pour l’instabilité politique que pour les risques sanitaires pour mes enfants. En faisant mes recherches, j’ai réalisé que le Sénégal était une perle rare et l’endroit parfait pour commencer, surtout avec un enfant. Je vous emmène dans notre expérience de 9 jours dans ce pays chaleureux et riche en couleurs. J’y suis partie seulement avec Kéo, il a 4 ans au moment du voyage.

Afrique noire : Ensemble des pays africains situés au Sud du Sahara.

Je vous invite à regarder mes stories sur le Sénégal sur mon compte instagram @couleur_voyage. 

JOUR 1 : Mbour
Nuit au campement Ndaali

Après 8h de vol depuis la Martinique, une nuit d’escale à Paris (à cause d’une modification de l’heure de notre vol) et 5h30 avec Air Sénégal pour rejoindre Dakar. Mamadou nous a accueilli au nouvel aéroport A.I.B.D de Diass.

Aujourd’hui rien de fou, nous avons atterri à 14h et après tout ce circuit, on a juste envie de se poser. Il nous amène jusqu’à notre hôtel en voiture privée climatisée, 45 minutes de route. Situé sur la petite côte à Mbour, le campement hôtel Ndaali est en bord de mer avec une plage à l’ambiance vraiment locale.

L’Hôtel est petit mais confortable, avec un personnel souriant et une déco vraiment sympa. Notre cabanon était plutôt grand, avec une salle d’eau, un dressing et un petit espace avec un lit simple au rez de jardin, au niveau de la mezzanine se trouvait un lit double et on avait un petit espace extérieur avec un salon de jardin.

Le campement possède un restaurant de spécialités locales, les plats sont délicieux et vraiment pas cher, la plupart autour de 5000 francs. Nous étions en demi pension petit déjeuner + diner, assez pratique pour ne pas se casser la tête en recherche de restaurant le soir (avec un enfant) et sans se ruiner.

Il y a un grand espace de détente à l’extérieur qui rejoint la plage, le coucher de soleil y est magnifique et il y a de l’animation en fin de journée. En effet, beaucoup de sénégalais viennent faire des entrainements sportifs, se baignent ou jouent au foot. Nous nous y sommes baladés chaque soir pendant notre séjour à Ndaali.

Tu veux dormir au campement Ndaali pendant ton séjour
=> www.ndaalimbour.com/
=>(+221) 33 957 47 24/ 76 683 66 32
=> contact@ndaalimbour.com

PS : le wifi est disponible seulement au niveau du bar/restaurant, sinon je captais dans des coins spécifiques de ma chambre et de ma salle de bain avec juste 1 barre! 

JOUR 2 : Immersion et cours de cuisine à Mbour
Nuit au campement Ndaali

L’immersion…

Après une nuit reposante et un petit déjeuner simple mais bon (pain, beurre, confiture, thé, café), Mamadou revient nous chercher à 9h30. Comme dans chaque pays, j’essaye de prendre un cours de cuisine et pour celui là, j’ai beaucoup de chance ! C’est la sœur de Mamadou, Mady, ancienne chef dans un grand hôtel qui va m’initier à la cuisine locale.

On commence par se rendre au marché de Mbour juste à côté du port de pêche. Ici c’est la folie, des tonnes de poissons frais, pourris ou séchés dans tous les coins… Aujourd’hui nous sommes là pour acheter les ingrédients nécessaires au plat choisi. On vit une immersion totale entre vendeurs et acheteurs, à travers les étals de légumes, de poissons et de viandes.

On se rend ensuite chez la famille de Mamadou, on y rencontre sa mère, ses sœurs, ses frères, ses neveux et enfants… Pendant que Kéo se fait de nouveaux amis autour de jeux improvisés, je m’installe en cuisine pour préparer le fameux plat :le tiep bou dien ! Environ 2h derrière les fourneaux avant de le déguster assis sur le tapis, tous autour d’un grand plat… Un vrai moment de partage et de découverte gustative.

La pouponnière

On finira notre après midi à la pouponnière de Mbour, on peut aider les monitrices et bénévoles qui s’occupent des bébés et des enfants abandonnés, orphelins, ou issus de parents malades ou sans moyens pour les nourrir. Les enfants de moins de 6 ans ne peuvent pas trop toucher les bébés à cause du risque de transmission de certaines maladies, mais Kéo est resté à l’entrée des salles et les enfants venaient vers lui automatiquement.

Retour au campement vers 17h30-18h et promenade sur la plage !

PS : pas d’heure spécifique pour chaque étape, on va à notre rythme.

Contact de la pouponnière pour du bénévolat :
www.lapouponnieredembour.org/
+221 33 957 31 36

JOUR 3 : Réserve de Bandia, Parc des lions, Acrobaobab
Nuit au campement Ndaali

La réserve de Bandia pour la faune africaine

Cette journée fut intense ! Après le petit déjeuner, Mamadou est venu nous chercher en 4×4  pour découvrir la réserve de Bandia. Elle constitue un petit joyau de réussite écologique pour la régénération surprenante de sa flore et la réintroduction de grands mammifères d’Afrique. Un safari inoubliable dans 3.500 ha de nature grandiose, entre les baobabs géants, les acacias,… et la mythique faune africaine ! La plupart des animaux se laissent approcher : parfait pour les photos même si on est pas sensés descendre de voiture. Vous y découvrirez : hyènes, tortues, girafes, zèbres, antilopes, buffles, autruches, rhinocéros, phacochère et plein de petits singes squattant le parc.

On finit cette visite par l’espace consacré aux crocodiles et aux varans, juste à côté du restaurant. D’ailleurs nous déjeunerons avec une vue parfaite sur la mare, où les singes tentent de nous voler le pain dans notre corbeille. Un peu de panique quand on ne s’y attend pas, on est pas sereins pendant ce déjeuner mdr !

En option pour 2000 francs (adulte, gratuit pour les enfants), on peut visiter le terrarium où se trouvent tortues et serpents. Il y a aussi une aire de jeux, un magasin de souvenirs, un stand de peinture et un de liqueurs locales. Perso j’ai acheté celle à l’hibiscus et au gingembre, la dégustation est gratuite donc enjoy !

Le parc des lions

Tu crois que c’est fini pour aujourd’hui, nope ! On enchaine avec le parc des lions juste en face de la réserve. Pour le coup, nous sommes en cage dans un 4×4 conçu pour et les lions en liberté, ils viennent manger la viande offerte par les guides et montent trankilou sur le 4×4. Ils sont magnifiques, j’ai peur des chats mais là ! Je suis totalement fan, çà n’a aucun sens ! On a du choisir entre les adultes et les bébés malheureusement, dommage qu’on ne pouvait pas faire les deux. Ils sont séparés car certains mâles les mangent ou les blessent. Je m’attendais à un espace vraiment plus grand en mode savane, mais ce n’est pas le cas. Allez y si vous voulez vraiment voir des lions comme Kéo, mais sinon il serait peut être mieux d’attendre l’Afrique du sud ou le Kenya pour l’effet wouaw !

L’accro-baobab

Allez on continue, pour les amoureux d’aventure et de loisirs sensationnels, l’accro-baobab vous attend tout près avec des moments exceptionnels de peur et de rire en famille. L’unique parc attractif au monde fait dans les baobabs. Des activités pour tous les âges, vous seront proposées. Kéo a fait le parcours des 2-4 ans, j’étais trop fatiguée pour gérer un parcours supérieur avec lui et évidemment, je n’ai pas pu le laisser seul pour aller kiffer ma life seule dans les baobabs version adulte! C’est plutôt cool donc faites y un tour 😉

Infos réserve de Bandia : http://www.reservedebandia.com/
Infos parc des lions : https://www.facebook.com/RanchdebandiaJR/
Infos acrobaobab : http://www.accro-baobab.com/ 

JOUR 4 : Marché de Mbour & île aux coquillages
Nuit au lodge les Collines de Niassam

Départ vers 10h de notre campement Ndaali, c’était notre dernière nuit ici. On se rend au marché de Mbour pour une visite en profondeur de cet endroit immense et plein de surprises !

Joal et l’île aux coquillages

Déjeuner au Finio, un pti restaurant avec wifi, le repas est super bon et à prix très acceptables : 2500-3800 francs. Je trouvais l’autre pas cher mais là, la concurrence est rude ! J’ai pris du porcelet boucané, c’était super bon. Il y a des plats de pâtes pour les enfants.

A quelques pas de là, nous avons pris une pirogue pour rejoindre l’île aux coquillages de Fadiouth, avec ses greniers à mil sur pilotis, son cimetière mixte où reposent musulmans et chrétiens, ses huttes rondes en paille et ses porcs en liberté dans les rues ; le temps qu’on visite cette minuscule île au sol jonché de coquillages blancs, la marée basse a fait disparaître l’eau et c’est grâce au pont, trait d’union entre la ville de Joal et l’île de Fadiouth que nous retournons à la voiture.

La réserve de Palmarin

Continuation vers la réserve de Palmarin à travers une végétation entre savane, forêt de baobabs et les Tanns qui sont des étendues de terre salée, entrecoupées pour des méandres du fleuve Saloum. Il y a plusieurs formations de lagunes qui attirent de nombreux oiseaux.

On s’installe au Lodge les collines de Niassam pour 2 nuits, au cœur de la réserve communautaire de Palmarin, dans un cadre magnifique pour les amoureux de la nature. Comme dans un rêve d’enfant, on a passé la nuit dans un cabanon niché au sommet d’un baobab. Nous y sommes en demi pension petit déjeuner + Dîner.

On finit cette très belle journée par un bain de piscine et un délicieux diner. Seul bémol, il n’y a qu’un menu donc il vaut mieux ne pas être difficile. Ce n’était pas du tout pratique pour Kéoni qui ne mangeait du coup que du poisson et du pain chaque soir. Il n’y avait même pas de riz, c’est du gastronomique avec une fusion entre saveurs locales et cuisine française.

Au menu ce soir : Flan d’aubergine, Poisson sauce bissap avec gratin de patate douce/ carotte, Gâteau au chocolat et pastèque

Ici pas de wifi, nul part… Une prise d’électricité par cabane, un ventilateur dans la chambre. Pas d’eau chaude, disponible uniquement le matin sur demande la veille. Pas de télévision, mais une grande bibliothèque est à votre disposition. Un dépaysement total pour se déconnecter.

 Tu veux dormir dans la même cabane  => Collines de Niassam

JOUR 5 : Pirogue et pêche dans la mangrove
Nuit au lodge les collines de Niassam

Après une nuit à l’odeur et l’ambiance de la brousse, nous avons été prendre notre petit déjeuner sur la terrasse du restaurant, avec une vue magnifique sur la nature sauvage.

Ballade dans la mangrove

Puis départ en voiture vers Ndangane, avec la visite d’un village sérère en cours de route. On a pu voir l’aménagement des maisons et danser avec les femmes de la famille. Kéo s’amusait à courir après les animaux et à surveiller la poule pondeuse dans un coin de la cuisine. En route, on a également croisé des femmes qui séparaient le couscous de sa branche, j’ai tenté ma chance mais je n’ai clairement pas l’expérience et la force requises pour être vraiment utile.

Une fois au bord de l’eau, nous partons en pirogue motorisée pour une belle balade dans la mangrove dans un véritable labyrinthe de palétuviers. Les amoureux des oiseaux seront ravis d’observer beaucoup d’espèces, Kéo l’était en tous cas.

Puis nous nous sommes arrêtés dans un petit coin pour apprendre à utiliser une canne a pêche. Malheureusement, nous nous sommes fait piquer toutes nos crevettes et aucune prise ! Kéo a eu la chance de conduire le bateau au retour.

En pleine brousse…

Retour au Lodge dans l’après-midi, nous avons réservé un départ pour l’observation des hyènes dans la brousse à 17h30, pour cela rdv au restaurant de l’hôtel. Le ticket pour la réserve coute 2000 francs par personne, gratuit pour les enfants. Une amende de 50€ est à payer si on ne l’a pas sur nous au moment d’un éventuel contrôle. Cette « expédition » jusqu’au point d’observation des hyènes se fait en charrette pour 15 000 francs aller retour. Il faudra patienter quelques minutes qu’elles sortent de la mangrove, parfois il n’y en a qu’une. Le « guide » installe tapis ou coussins au sol pour l’attente. Profitez du silence et de l’ambiance safari, l’atmosphère est unique… Nous en avons vu 2, c’est déjà çà et Kéo a conduit la charrette sur tout le chemin du retour, autant dire qu’il était excité comme un pti fou !

Au menu du restaurant ce soir : Tartare de lentilles, Poisson sauce beurre blanc, pommes sautées et légumes vapeur, Panacotta passion et panacotta bissap

JOUR 6   Palmarin – Touba – Lompoul
Nuit dans le Lodge Camp du désert

Nous quittons notre super cabane après un copieux petit déjeuner sur la terrasse, c’est parti pour le désert de Lompoul. Aujourd’hui la route est vraiment longue, on fait une 1 ère coupure pour visiter la grande mosquée de Touba. J’ai adoré les mosaïques au plafond, vraiment magnifiques. On ne peut visiter que l’extérieur par contre. L a 2ème pause sera pour le déjeuner.

En fin d’après-midi, nous y voilà enfin …. à Lompoul village, nous y avons pris un véhicule tout terrain pour rejoindre l’unique désert du Sénégal avec ses dunes de plus de 20 m de haut. Clairement impossible à faire avec une voiture non équipée. Nous avons une tente maure immense avec 4 lits et une super salle d’eau ouverte (sans toit) avec des toilettes modernes, je suis fan du design de la salle de bain. Ici pas de porte, tout se ferme avec un bout de toile version « rideau ».

On ne va pas trop s’attarder sur la chambre puisque c’est le moment d’une promenade à dos de dromadaire  sur un véritable fleuve de sable; sandboard pour Kéo avec une petite déception car çà ne glissait vraiment pas comme on l’attendait.

Au dîner : soupe et couscous du désert avec gateau coco et dattes,  suivi de chants et de danses aux rythmes des djembés autour d’un  feu de camp.  Wifi de 19 à 21H. diner a 20h, feu de camp juste après.

Pas de prise électrique, on charge tout à la réception, pas d ‘électricité dans les tentes, juste une petite lampe fournie à partir de 18h. 1500 francs la bière Flag, 500 francs le thé et le café, 2000 francs le jus.

JOUR 7: Lompoul – Lac rose (Retba) – île de Gorée
Nuit à Gorée

Après le petit déjeuner, nous avons repris la navette du désert pour sortir du sable. Petite pause dans le village au niveau de l’arrêt pour montrer le puit à kéo et me faire un peu plumer au marché par les villageoises. Départ ensuite pour le village des Tortues de Keur Noflay créé pour la préservation et la reproduction des espèces en voie de disparition.

Puis départ vers le lac rose pour un déjeuner au restaurant le Palal au bord du lac, avant une promenade en barque à la rencontre des récolteurs de sel. L’eau brule c’est beaucoup plus salée que la mer morte, vous pouvez donc flotter mais je conseille pas trop la baignade, çà brule la peau. Pensez à hydrater votre peau avant si vous y allez, avec du beurre de karité par exemple. Vous serez émerveillé également par la couleur du lac, qui vire du rose à l’orange, au violet suivant l’intensité du soleil.

On a été faire un tour sur les dunes de sable et la plage immense du Paris, avant de rejoindre Dakar pour le transfert à la gare maritime, la traversée se fait pendant le coucher de soleil pour rejoindre l’île historique de Gorée. Située au large de Dakar, la durée du trajet est d’environ 20 mn.

Classée patrimoine Mondial par l’UNESCO, cette jolie petite île, avec ses maisons coloniales du 18ème siècle aux façades ocres, roses, jaunes, est un des endroits les plus mignons du Sénégal. Sans voiture, Gorée attire, charme et fascine avec ses ruelles étroites et paisibles. Profitez de l’endroit pour vous balader et choisir un petit resto près de la petite plage là où on accoste.  

JOUR 8: Gorée – Ngor- Somone

Après une nuit au calme bercée par les vagues et enivrée par l’odeur marine, profitez au petit matin d’une balade avant l’arrivée des visiteurs. Après le petit déjeuner, on a rejoint  notre guide local pour une visite guidée de Gorée entre la maison des esclaves, les ruelles, le point de vue…

Puis départ précipité vers la chaloupe de midi vers Dakar pour rester fidèle au programme. un tour de la ville de Dakar en voiture, ses quartiers et ses marchés pour les souvenirs.

Sur les conseils de l’une d’entre vous, nous avons été déjeuner dans le restaurant la cabane du pêcheur avant de passer l’après midi sur l’île de Ngor. Un tout petit îlet plutôt sympa pas loin de Dakar.

Notre dernière nuit au Sénégal se passera sur la Petite côte à la Somone au Lodge les Manguiers de Guéréo en pension complète.

JOUR 9: Journée tranquille au Lodge des Manguiers 

Tu veux dormir dans ce superbe lodge: Lodge les manguiers de Guéréo

Avec quelle agence organiser son voyage au Sénégal ?

Je vous conseille vivement celle par laquelle je suis passée avec Mamadou en chauffeur
Agence CONTACT VOYAGES SÉNÉGAL, Contactez Abou de ma part
Adresse: CONTACT VOYAGES SENEGAL (G.I.E) BP 1718 MBOUR SENEGAL
Téléphone: 00 221 76 683 64 38
Email: cvsenegal@gmail.com
Site Web: http://www.contact-voyages-senegal.com
Skype: aboucvs 

Alors tu pars quand au Sénégal ?

 Rédigé par Ely

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.