Découvrez les plus beaux châteaux de la Loire

Découvrez les plus beaux châteaux de la Loire

Bienvenue dans une destination mondiale regroupant la majorité des magnifiques châteaux de la Loire répartis sur une centaine de kilomètres ! Azay-le-Rideau, Chenonceau, Chinon, Le Clos Lucé, Langeais, Loches, Villandry… Près de cinquante châteaux de la Loire accueillent les visiteurs tout au long de l’année. Les excursions sont vivantes, ludiques et culturelles et s’adressent à tous, en famille, en couple ou en groupe d’amis, avec la même attention.

Voici quelques informations importantes (histoire de la France, aspects notables, etc.) pour vous aider à choisir entre les visites libres et les excursions guidées dans les plus beaux châteaux, parcs et jardins de la vallée de la Loire. La majorité de ces structures ont été modifiées au fil du temps. Certaines contiennent des aspects de l’architecture médiévale et de la Renaissance, ainsi que des éléments d’autres styles.

L’histoire des châteaux en Loire

Dire que les châteaux de la Loire font partie du paysage de la Touraine est un euphémisme ! Qu’il s’agisse de châteaux illustres ou de manoirs plus anodins, leurs contours sont constamment visibles. Pourquoi une telle concentration dans cette partie de la France ?

C’est un héritage des rois de France, qui adoraient la vallée de la Loire.

Aux côtés des forteresses médiévales (Chinon, Loches), puis des domaines royaux (Amboise), de nombreux châteaux de tuffeau se sont développés à l’initiative des grands personnages du royaume (Azay-le-Rideau, Chenonceau, Villandry) et des nobles de la cour.

Construits à des fins défensives au Moyen Âge, les châteaux de la Loire s’ouvrent sur l’extérieur à la Renaissance, délaissant leurs austères fortifications et pont-levis au profit d’un esthétisme culturel. Italien. C’est à cette époque que sont nés les jardins du Val de Loire, considérés comme d’authentiques « salons de plein air ».

Chacun raconte aujourd’hui une histoire différente : la rencontre mythique de Jeanne d’Arc et du Dauphin de France à Chinon, le génie universel de Léonard de Vinci au Clos Lucé, le talent du célèbre jardinier Dom Pacello au domaine royal de Château Gaillard, l’épopée du mariage d’un Windsor au domaine de Candé, les amours de Rodin et de Camille Claudel au château de l’Islette, l’épopée de Foulques. Vous n’avez que l’embarras du choix !

Chambord

Le plus célèbre des châteaux de la Loire, icône mondiale de la Renaissance française, a été construit à la gloire et selon la volonté du roi François 1er au cœur des terres marécageuses de Chambord. Le jeune roi, passionné de construction, père des Arts et des Lettres, entouré d’artistes, ne cache pas son ambition : construire un édifice qui enchanterait le monde. La souveraineté du souverain est représentée partout, de l’escalier d’apparat à double révolution attribué à Léonard de Vinci aux bustes du monarque, dans 40 salles, 77 escaliers et 282 cheminées. François Ier n’a que 24 ans lorsqu’il se lance dans cette entreprise gigantesque, un rêve de pierre qui verra son roi mourir avant son achèvement. Chambord, selon l’historien Jean Martin-Demézil, est « de la race des grandes pyramides ».

Le domaine de Chambord, le plus grand parc forestier d’Europe, s’étend sur 5 440 ha, soit à peu près la taille de Paris. Chambord n’a jamais été habité. Il n’a jamais été la maison permanente d’un souverain ; certains n’y sont jamais allés, tandis que d’autres n’y ont fait qu’une brève visite à l’automne ; son domaine est essentiellement boisé, et il a toujours été une réserve de chasse. En 2017, de nouveaux jardins traditionnels à la française, ainsi qu’un potager en permaculture sur le site des anciennes écuries, ont été créés.

Château de Chenonceau

Chenonceau

Chenonceau, construit sur les rives du Cher, est l’un des joyaux de la Renaissance française. Surnommé le Château des Dames parce qu’il a été largement occupé par des femmes jusqu’au XIXe siècle (Diane de Poitiers, Catherine de Médicis, Louise Dupin, penseuse des Lumières…), il est ensuite devenu le toit de 2 250 soldats blessés pendant la Première Guerre mondiale. Plus tard, lorsque l’Allemagne nazie a conquis une partie de la France, il a servi de point de passage clandestin vers la zone libre. Tout cela a été fait à la demande de la famille Menier, propriétaire du château depuis 1913.

Blois

Le château royal de Blois : une fusion architecturale et historique des châteaux de la Loire

Drames, manigances et jeux de pouvoir : théâtre d’une multitude d’intrigues et d’événements historiques, ce château dévoile les destins de sept rois et dix reines ainsi que les secrets de la Cour de France.

Le château royal de Blois, classé monument historique depuis 1845, est un exemple rare de l’évolution de l’architecture française du XIIIe au XVIIe siècle, réunissant, autour d’une même cour, quatre façades différentes, quatre monuments, quatre âges et quatre sommets. Les appartements royaux, parmi les 30 pièces somptueusement décorées, vous plongent dans la vie quotidienne royale.

Chaumont-sur-Loire

Le château de Chaumont fut construit au début du XVIe siècle pour Catherine de Médicis, qui l’échangea peu après contre Chenonceau, qui appartenait à… Diane de Poitiers, maîtresse de son défunt mari, Henri II. Au début du siècle, sa jeune propriétaire, l’extraordinaire princesse de Broglie, héritière des bonbons Say, avait fait du château le lieu de fêtes sauvages auxquelles assistaient des membres des cours royales, des maharadjahs, des artistes et des intellectuels, dont Proust et Sarah Bernhardt. Elle ne rejetterait pas sa mission actuelle, qui consiste à exposer de l’art moderne et des jardins paysagers, parfois en tandem.

moulinsart

Cheverny

Un million de milliards de milliers de ports ! Est-ce Cheverny ou Moulinsart ? Si le doute subsiste, c’est que Hergé s’est inspiré du château de la Loire pour créer le château du capitaine Haddock. L’auteur des aventures de Tintin a ainsi largement contribué à la renommée du lieu, qui en profite : la visite des appartements et des jardins s’accompagne d’une immersion dans l’univers du célèbre détective, qui a déjà attiré plus d’un million de visiteurs intéressés. Cette exposition permanente et interactive, réalisée en collaboration avec la Fondation Hergé, fait du Château de Cheverny un événement incontournable pour les familles du Val de Loire.

Ussé

Il était une fois une forteresse qui, au fil du temps, s’est transformée en palais de plaisance… Le magnifique château d’Ussé, avec ses hautes tours défensives et ses jardins à la française, aurait inspiré à Charles Perrault le récit La Belle au Bois Dormant, publié à la fin du XVIIe siècle. Sur la base de cette réputation, le site permet aux visiteurs de revivre l’histoire en pénétrant dans le donjon et en descendant le chemin de ronde. Il peut ensuite découvrir les appartements décorés, les dépendances et la terrasse fleurie du palais, tels qu’ils ont été conçus par Le Nôtre ; un magnifique point de vue (conte de fées oblige) sur l’Indre et la campagne.

Azay-le-Rideau

Visite d’un chef-d’œuvre de la première Renaissance française, qui se reflète dans un bassin de réflexion alimenté par l’Indre. La forteresse, construite par Gilles Berthelot, trésorier de France, sera volée par François 1er et offerte à Antoine Raffin, capitaine de ses gardes du corps ! Entre 2013 et 2017, le château d’Azay-le-Rideau a retrouvé toute sa beauté suite à la restauration de son extérieur, de sa toiture en ardoise, de son mobilier et à l’agrandissement du parc.

Sur place, on apprécie particulièrement le joli parc à l’anglaise et ses arbres imposants (séquoia, cèdre, tulipier…).

Château de Villandry

Villandry

Villandry, à 15km de Tours, est remarquable à la fois pour son château à l’esthétique discrète et pour son parc. C’est le plus jeune des grands châteaux de la Loire, puisqu’il a été construit en 1532 par le ministre des finances de François Ier, Jean Le Breton. S’il a perdu un peu de son allure Renaissance lorsqu’il a changé de propriétaire au XVIIIe siècle, il a finalement été rénové et réintroduit sur la scène de la mode au début du XXe siècle, grâce aux efforts de Joachim Carvallo et d’Ann Coleman. Le domaine est toujours dans la famille, et son propriétaire actuel se consacre autant à sa préservation que ses ancêtres.

Ambroise

La forteresse d’Amboise est située sur la presqu’île du Châtelier, point de vue imprenable sur la vallée de la Loire, habitée depuis le néolithique. C’est le premier chantier royal de transition architecturale entre le Moyen Âge et la Renaissance : l’aile gauche et ses fenêtres à meneaux conservent une influence gothique, tandis que les pilastres encadrant les fenêtres du second niveau de l’aile droite indiquent le règne de François Ier. Le buste de Léonard de Vinci dans les jardins marque le lieu de sa sépulture avant son transfert dans la chapelle.

Pourquoi visiter les châteaux de la Loire?

Elégantes demeures Renaissance, fortifications médiévales inquiétantes, façades classiques étonnantes… Les châteaux de la Loire vous invitent à vous plonger dans l’histoire. Leurs pierres témoignent de l’héritage d’un lieu où les rois et les reines français ont écrit des chapitres importants de l’histoire de France. Ce riche passé historique est exposé au fur et à mesure que vous voyagez de château en château. La forteresse royale de Chinon conserve le souvenir de la rencontre de Jeanne d’Arc et de Charles VII. Une entrevue importante qui a abouti à la levée du siège d’Orléans pendant la guerre de Cent Ans. Un mariage historique a eu lieu au château de Langeais. En effet, le mariage d’Anne de Bretagne et de Charles VIII cimente l’attachement de la Bretagne au Royaume de France. Le château de Saumur est épargné par la destruction à la Révolution. En échange, il sera transformé en prison d’État, puis en magasin d’armes et de munitions. Il sera ensuite réparé afin que le public puisse découvrir son histoire. L’Abbaye royale de Fontevraud est chargée d’histoire, avec un passé occupé par la vie monastique avec des abbesses, puis par la vie carcérale puisqu’elle a été transformée en prison. Elle allie aujourd’hui culture historique et moderne.

Quels châteaux de la Loire visiter en 2 ou 3 jours?

Nous pouvons organiser la visite de deux trios afin de gagner du temps et d’optimiser les trajets :

Chambord, Cheverny, Blois, Chenonceau, Amboise, Tours et Villandry sont tous des endroits magnifiques à visiter.

Les châteaux de Chambord et Cheverny sont près de Blois, tandis qu’Amboise et Chenonceau sont près de Tours.

Un mot d’avertissement. Vous pouvez visiter Cheverny l’après-midi si vous arrivez à Chambord le matin. Si, par contre, vous n’arrivez à Chambord qu’en début d’après-midi et que vous constatez que le temps passe vite, sautez Cheverny et allez directement à Blois. Pourquoi ? Vous adorerez l’endroit et vous vous en souviendrez longtemps.

Laisser un commentaire