Saint Barthélemy: l’autre perle des Antilles françaises

Saint Barthélémy est l’un des joyaux français d’outre-mer qui ne manque pas d’attraits. Encore éclipsée par la notoriété de la Guadeloupe, située à deux cents kilomètres au sud, celle que les intimes désignent sous le surnom affectueux de Saint Bart reste épargnée par le tourisme de masse. Cette petite ile de 25 km², est en effet un véritable bout de paradis avec ses plages de sable fin, ses eaux turquoise translucides , ses petites criques à l’abri des regards où il fait bon aller caboter à bord d’un esquif, ou encore ses reliefs ou aller profiter la vue le temps d’une randonnée. Destination haut de gamme depuis trois décennies, elle est le rendez-vous des stars et de la jet set, dont les yachts et les villas qui rivalisent élégance et de raffinement. Découvrez nos recommandations pour faciliter votre séjour ainsi qu’un passage en revue des activités incontournables qui vous attendent sur place dans cet article.

Présentation de l’île Saint-Barthélemy

Vous prévoyez aller sur l’île Saint-Barthélemy pour vos futures vacances ? Vous devez en apprendre davantage sur cette destination avant de vous y rendre. Bien qu’elle possède de nombreuses merveilles à vous faire découvrir, vous devez vous informer avant de réserver votre billet d’avion. Voici l’essentiel à retenir de l’île de Saint-Barth.

Tour d’horizon sur l’île Saint-Barthélemy

L’île Saint-Barthélemy est une ancienne collectivité française des Petites Antilles. C’est un petit espace de 25 km², ayant pour capitale Gustavia. Cette île est située au nord-est de la mer des Caraïbes et au sud de Saint-Martin. Elle est également à 230 km au nord-ouest de la Guadeloupe. Cependant, 6500 km la séparent de la capitale française, Paris.

La température sur Saint-Barthélemy varie assez faiblement. L’île connaît deux saisons. La saison sèche est encore appelée période de carême. Durant la saison humide qui dure de mai à novembre, on constate des averses, mais celles-ci ne durent pas. Cette période a pour nom la période hivernale.

L’île Saint-Barthélemy est habitée en majorité par les descendants des colons normands, bretons, poitevins, saintongeais et angevins. Étant très aride, son économie ne pouvait être basée sur l’agriculture. Les résidents l’ont donc centrée sur le tourisme, puisque cette île est très visitée.

Voilà autant d’informations que vous devez connaître avant de déposer vos valises sur cette belle île.

Les transports

Ne comptez pas sur les transports en commun pour vous déplacer à Saint Bart, ce n’est pas qu’ils sont insuffisants, c’est qu’ils n’existent tout simplement pas ! Ainsi, la grande majorité des touristes qui sont venus visiter l’ile vous confirmeront donc qu’ils ont choisi une location de voiture à Saint-Barthelemy pour se mouvoir d’un endroit à l’autre, ce choix étant le plus économique au regard du coût que représente l’appel aux services d’un taxi. Les habitants locaux privilégient les scooters et les deux roues pour les déplacements, mais nous vous suggérons d’opter néanmoins pour une voiture. En effet, les pentes y sont raides et, en cas de pluie, les routes, étroites et sinueuses, avec un dénivelé irrégulier qui ne cesse de grimper et descendre, se transforment vite en véritable patinoire pour les conducteurs de deux roues inexpérimentés. De plus, ajoutons que la conduite en scooter sur place nécessite une maitrise que seule une longue expérience permet d’acquérir.

Pas besoin d’un 4×4 ou un SUV cependant, et autant oublier les sportives, la vitesse plafonnant à cinquante kilomètres heures dans l’ensemble de l’ile et se limitant à trente kilomètres par heure dans les zones urbaines. Le plus optimal sera de ce fait, à notre sens, de privilégier une citadine ou un modèle compact, plus facile à garer et manœuvrer, mais aussi pour se faufiler parmi les axes sujets aux ralentissements fréquents.

vila st barth

Les plages et activités nautiques

Saint Barthélémy ne compte pas moins de 22 plages qui parsèment ses rivages, ainsi, quel que soit l’endroit de l’île ou vous aurez choisi de poser vos valises, quelques kilomètres au maximum vous sépareront du rivage le plus proche. Si vous résidez à Gustavia, la capitale, Shell Beach, qui mérite bien son nom de plage des coquillages, avec une topographie marine qui favorise l’échouage d’un grand nombre de coquilles sur le sable, sera la plus proche et la plus simple d’accès. C’est l’endroit parfait ou se rendre entre deux ballades en ville ou pour y admirer le crépuscule après un bon repas dans l’une de ses terrasses. La plus paradisiaque d’entre toutes est sans contestation possible l’anse du Colombier, située dans une petite crique intimiste plébiscitée par les amoureux et les plongeurs. Son accès est cependant plus difficile et il faudra arpenter quelques petits sentiers avant de l’atteindre, à moins que vous ne choisissiez la voie marine et que vous veniez y jeter l’ancre.

Les plongeurs se retrouvent également à la plage de Lorient, qui est aussi un spot de surf et de planche à voile reconnu et apprécié, tout comme l’anse des Cayes ainsi que l’anse Toiny, dans laquelle se niche un bassin naturel aux eaux turquoise digne des plus belles cartes postales. Pour les fêtards et amateurs de soirées endiablées, animées par les DJ les plus renommés, Nikki Beach est ‘the place to be’ ou vous pourrez faire la fête et danser à l’envi jusqu’à l’aube naissante !

Les monuments historiques

Quelques bâtiments hérités de l’histoire coloniale et maritime de l’ile valent assurément le coup d’œil et la visite, au premier rang desquels la maison des gouverneurs. Cette bâtisse à la blancheur immaculée et aux toits d’ardoises vous surprendra d’autant plus en apprenant qu’elle nous parvient de la période de présence suédoise qui a duré près d’un siècle, avant que l’ile soit rétrocédée à la France. En effet, Saint Bart était un enjeu stratégique majeur lors de l’age d’or de la compagnie des indes orientale et les couronnes européennes se sont disputés sa possession pendant plusieurs siècles.

La maison Dinzey, dit Le Brigantin, est aussi un beau témoignage de l’architecture du début dix-neuvième, parfaitement conservé, que nous vous suggérons également de visiter. Pour bénéficier d’une vue imprenable sur l’ensemble de la zone, qui vous laissera entrevoir les iles de Saint-Kitts et Saint-Eustatius lorsque l’horizon est dégagé, rendez-vous sur le phare de Gustavia, niché au cœur du fort gardé par ses illustres canons de bronze. 

Laisser un commentaire